-A +A

Patrimoine maritime

Balnéaire ou portuaire, un littoral aux deux visages

Ça ne date pas d'hier, si la côte bretonne est l’une des destinations favorites des français pour y passer leurs vacances. Les nombreuses stations balnéaires qui ont fleuri sur le littoral attiraient aux XIXe et XXe siècles des populations parisiennes et anglaises adeptes des bains de mer et du bon air de la région, empreint de l’odeur des pins maritimes.

Aujourd’hui toute la France vient profiter des plages de sable fin

Le Val-André et Erquy ont gardé tout le charme qui les a fait connaître : les villas cossues s’ouvrent chaque été pour accueillir les nombreuses familles qui viennent y séjourner. Les mordus d’architecture apprécieront le style traditionnel du chalet balnéaire breton aux murs de granit, de schiste ocre et de grès rose, avec ses bow-windows et ses toits à lambrequins. Des bâtiments viennent impulser un côté années folles aux lieux, comme le casino du Val-André et son style Modern Swing où des artistes comme Jacques Brel, Edith Piaf ou Johnny Halliday ont enflammé les foules.

La douceur de vivre ambiante reste palpable : les bals et fêtes traditionnelles ont laissé place à des concerts de Jazz et de musique celtique, les plus jeunes peuvent s’ambiancer en boîte de nuit, et les plus audacieux termineront leur soirée par un bain de minuit. Promis, l’eau n’est pas si fraiche que ça une fois qu’on est dedans !

Une forte tradition maritime règne aussi sur la côte

Le petit port de Dahouët vit le jour au XIIe siècle à Pléneuf, et de nombreux marchands venus de la région Lamballaise se relayaient sur les quais. À son époque faste, plus d’une quinzaine de trois mâts et goélettes partaient pour rejoindre Terre Neuve et l’Islande en quête de morue. Aujourd’hui les bateaux de plaisance ont succédé aux anciens navires et viennent s’amarrer au bassin des Salines.

On continue pourtant de taquiner le poisson au port d'Erquy !

4e port de pêche français, près d’une centaine de navires continuent de sillonner la manche pour traquer poissons, coquillages et crustacés débarqués à la criée chaque matin. La coquille Saint Jacques frime sur les étals et une fête lui est même dédiée. La Pauline et La Sainte Jeanne sont les emblèmes des deux ports ; ces vieux gréements vous proposent un véritable bond dans le temps en embarquant à leur bord. Avec un peu de chance, les dauphins viendront vous faire un petit coucou !