-A +A

Pêche à pied à Pléneuf-Val-André - English

Avec le retour des grandes marées, je me suis dit qu'il était temps d'aller taquiner le crustacé sous les rochers. Allez hop : un rapide coup d’œil aux horaires de marées, direction l'îlot du Verdelet !

J’arrive au port de Piégu avec tout l’attirail du bon pêcheur : réglette pour mesurer mes prises (très importante), seau évidemment, épuisette mais surtout bottes en caoutchouc ! Une fois descendue sur la plage, c’est parti pour une vingtaine de minutes à crapahuter sur le tombolo (la langue de sable et de rochers qui relie l’îlot à la plage). J’ai manqué de déraper une fois ou deux mais finalement j’arrive à destination, il est temps de pêcher !

Je passe de flaque en flaque, à soulever petits et gros rochers en espérant dénicher un gros crabe bien dodu, je sonde sous les algues avec l’épuisette en quête de petites crevettes… mais rien à faire, je crois qu’aujourd’hui ce sera chou  blanc ! La météo n’est pas terrible, il vaut mieux ne pas trop trainer. Je me dépêche de gratter quelques moules et huîtres bien accrochées à leur support, et je file. Ultime vérification quand même : tous les rochers que j’ai manipulés sont bien remis en place comme avant mon passage, ok !

Je ne suis pas la seule à avoir senti la pluie venir : tout le monde se presse pour éviter la douche froide et rejoindre son chez soi. Un dernier coup d’œil pour admirer le Val-André vu de la mer, on n’a pas l’habitude de l’observer sous cet angle.

Rendez-vous aux prochaines marées, je ne m’avoue pas vaincue si facilement !

  • L'îlot du Verdelet vu du port de Piégu ©A. Voka
  • Marchons sur le tombolo©A. Voka
  • Seau et épuisette©A. Voka
  • ©A. Voka