Le Site mégalithique de la Lande du Gras

Site et monument historiques ,  Archéologie à Lamballe-Armor

  • La Lande du Gras présente des intérêts multiples. D'ordre géologique d'abord : un important affleurement de grès lustré est l'un des rares de Bretagne à montrer encore ce type de formation superficielle dans son faciès primitif. D'ordre historique ensuite, lié aux souvenirs de la chouannerie : l'armée de Hoche y établit un campement. D'ordre archéologique enfin : un grand ensemble mégalithique y a été identifié. Une première allée couverte, la plus spectaculaire, se trouve sur la parcelle 6....
    La Lande du Gras présente des intérêts multiples. D'ordre géologique d'abord : un important affleurement de grès lustré est l'un des rares de Bretagne à montrer encore ce type de formation superficielle dans son faciès primitif. D'ordre historique ensuite, lié aux souvenirs de la chouannerie : l'armée de Hoche y établit un campement. D'ordre archéologique enfin : un grand ensemble mégalithique y a été identifié. Une première allée couverte, la plus spectaculaire, se trouve sur la parcelle 6. Elle est de type classique, avec cellule terminale au nord et entrée au sud ; sa longueur est de 16 m ; d'importants éléments du tertre subsistent, protégés par un talus. Elle fut probablement fouillée au milieu du 19e siècle. C'est le seul monument qui ait fait l'objet d'un classement en 1962. Une seconde allée est plus ruinée. Elle est située sur la parcelle 156. Sa longueur est de 12 m et son entrée était probablement au sud-ouest. Elle est signalée par un menhir satellite de près de 2 m de haut. A cinquante mètres au sud-est de l'allée précédente, une vingtaine émergent dans la lande : plusieurs paraissent manifestement dressés de main d'homme. Une troisième allée existe en bordure sud-est de la lande. Elle est orientée sud-ouest nord-est avec cellule terminale au nord-est. Elle est longue de 14 m. En bordure sud de la lande existe un menhir de 1, 15 m. Non loin de l'emplacement présumé de l'ancien moulin, quelques blocs bousculés représentent peut-être les restes d'un mégalithe démantelé. Par ailleurs, des prospections ont permis de recueillir plusieurs éléments mobiliers attribuables au Néolithique et à l'Age du Fer.