-A +A

Notre visite au Haras national de Lamballe !

Un lieu plein de curiosités !

Il fait plutôt beau aujourd’hui quand j’arrive à Lamballe. Plutôt beau mais frisquet, d’ailleurs. Nous sommes début mars, le printemps n’est pas encore là mais le soleil me donne des envies de balade, de découverte pendant ces vacances. Place du Champ de Foire, le marché est installé, nous sommes jeudi matin et les commerçants ont déjà préparé leurs étals. Il est un peu trop tôt pour une galette-saucisse au camion du crêpier...

Pourquoi ne pas visiter le Haras national, en attendant de jouer les gourmands ?

Ses portes blanches s’ouvrent sur la place, et son allée principale nous invite à entrer pour découvrir ses mystères…

Y a-t-il encore des chevaux ici ? Que font-ils de leur journée ?

Entrons...

La visite est à 11 heures, parfait, nous commençons par donner nos tickets à notre guide du jour, Aude, qui nous accueille sous le soleil et avec le sourire.

Le Haras est né en 1825 et s’étend sur 6 hectares en plein cœur de Lamballe. Il abrite des écuries, une carrière immense, des selleries, une remise aux voitures hippomobiles… tout pour faire le bonheur des chevaux et des cavaliers. Au temps de sa gloire il accueillait près de 400 étalons, des chevaux postiers bretons.

Ces chevaux de trait sont magnifiques !

Nous les rencontrons au cours de la visite, dans l’écurie des étalons. Définitivement le moment préféré des enfants ! Quelques gratouilles sur le nez, une caresse toute douce sur l’encolure et nous voilà repartis vers de nouvelles découvertes.

Les postiers bretons laissent de plus en plus la place aux chevaux des professionnels en résidence au Haras que nous avons même la chance de voir travailler un peu en extérieur.

Ce lieu est plein de curiosités ! Nous voilà devant l’impressionnant Sequoia du Haras, qui avec ses 31 mètres de haut n’est qu’un bébé comparé à ses cousins d’Amérique… Mais déjà un géant par chez nous !

Un tour au milieu des véhicules hippomobiles nous donne envie de revenir pour une balade en calèche, en famille ou en amoureux.

Nous reviendrons au Haras national de Lamballe pendant les prochaines vacances car on nous a dit que les enfants pourront participer à des chasses au trésor, voir les spectacles d’été et surtout panser certains chevaux... Leur rêve !